timimoun

Timimoun est une commune de la wilaya d’Adrar en Algérie. Située entre le Grand Erg Occidenal, au Nord, et le plateau du Tademaït, au Sud, elle est la principale oasis de la région du Gourara.

La ville construite au-dessus de la palmeraie est réputée pour la couleur ocre de ses constructions. Son architecture – arabo-soudanaise – typique de la région – a inspiré des villes du Sahel tels Tombouctou et Djenné. Les éléments principaux entrant dans la construction sont l’argile, la paille et le tronc du palmier. Cette méthode de construction totalement adaptée, tenant compte du climat extrême de la région a – depuis quelques années – était délaissé pour le béton. Les plus importantes villes dans le style sont Adrar, Reggane, In Salah et Timimoun. Toutes situées autour du plateau du Tademaït.

Timimoun est située à l’ouest du plateau de Tademaït. La ville domine la Sebkha qui est l’ancien site de ce qui fut autrefois tantôt un fleuve, tantôt une étendue lacustre. Ce bassin a reçu par phases successives de nombreux sédiments et est riche en fossiles et en hydrocarbures.

Timimoun est entourée d’un ensemble d’oasis qui bordent le Grand Erg Occidental. Ces oasis sont regroupées dans des sous-régions : il s’agit de Tinerkouk, Swani, Tagouzi, Aougrout, Deldoul.

Le paysage est le même que les autres oasis du Gourara : un village qui surplombe la palmeraie et qui ouvre sur le bassin sédimentaire de la Sebkha, offrant un magnifique panorama sur la partie méridionale du Grand Erg Occidental.

Il y a de nombreux siècles, des bateaux empruntaient la Sebkha, comme en attestent des écrits anciens ainsi que la tradition orale. Certains villages de ses rives auraient des noms de ports, aujourd’hui disparus.