L’Algérie est riche d’un patrimoine culturel qu’il est important de protéger et de sauvegarder, mais aussi de préserver de l’oubli autant que des injures du temps. C’est un patrimoine d’une richesse exceptionnelle qui traduit dans toute sa plénitude une histoire millénaire, façonnée par des apports civilisationnels multiples, par des habitudes, des traditions et des coutumes qui plongent leurs racines dans une façon de vivre qui reflète bien le génie du peuple. Une des marques de la personnalité multiple de l’Algérien est cet attachement à la célébration quasi-rituelle des coutumes et fêtes locales qui montrent la diversité du patrimoine culturel algérien. Cet attachement a parfois subi l’usure du temps.

Dans cette serie d’articles, nous allons essayer de connaitre notre pays, oui nous, les algériens ne connaissons pas L’ALGERIE , sa culture, son histoire et sa beauté,

Les Deux-Frères de Ghazaouet (ex- Nemours, dans la wilaya de Tlemcen).

13728928_653319754823759_459483829429859963_n

 

Son histoire remonte en effet aux romains qui, étant frappés par la beauté des deux grands rochers émergeant au sein des flots, à l’ouest de la rade, l’avaient baptisé “Ad Fratres” (les deux frères).

À l’époque romaine, la ville s’appelait Ad Fratres (les deux frères) à cause de deux rochers de 25 m à proximité de la côte…. Il y a très longtemps, deux frères gardaient leurs moutons sur le sommet d’une montagne, dans la région de Ghazaouet. Tout à coup, ils virent un serpent, et n’ayant pas le choix, ils durent le tuer; brusquement, le reptile se transforma en une vieille et méchante femme ayant de pouvoirs surnaturels et réduisit les deux jeunes hommes en statues de pierre…

Alors, à chaque fois que les deux frères pleuraient, la mer se mettait en colère et provoquait un Tsunami…. Et depuis, les “Deux-Frères” se dressent à l’entrée de la rade du port de Ad-Fratès, Ghzaouana, Nemours, Ghazaouet comme deux gardiens … pour l’éternité !

 

Source: Algérie Pays du Soleil et de Beauté