Seize personnes ont trouvé la mort et 63 autres blessées durant les dernières 24 heures dans des accidents de la route et à cause du monoxyde de carbone, a-t-on appris ce mercredi du lieutenant Nait Brahem du bureau de l’information de la Protection civile.

« Les services de la Protection civile ont enregistré 8 morts et 23 blessés dans 6 accidents de la circulation. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Tiaret avec 5 personnes décédées et 4 autres blessées suite à une collision entre un fourgon et un taxi au niveau du chemin wilaya n°3 au lieu-dit Ain El Beida dans la daïra de Sougueur », précise-t-il.

Pour les décès provoqués par l’inhalation du monoxyde de carbone, le bilan de ces dernières 24 heures « est catastrophique », selon les qualifications de M. Nait Brahem. Au total, huit personnes ont péri et 40 autres incommodées.

« Dans la wilaya de Khenchela, nous avons enregistré 5 décès de la même famille dans la localité de Mehmel. À Oum El Bouaghi, nous en avons enregistré 3 dans la cité des 2017 logements », précise-t-il.

Plusieurs routes coupées

Par ailleurs, les fortes chutes de neige qui affectent les régions est et centre du pays ont causé la fermeture de plusieurs axes routiers dans 14 wilayas, notamment à Tizi Ouzou, Bouira, Béjaïa, Sétif, Bordj Bou Arreridj, Constantine, Mila, Jijel, Skikda, Guelma, Souk Ahras Batna et Khenchela.

Au total, 59 routes nationales ont été coupées et 85 chemins de wilayas, selon les affirmations du commandant Abdelhakim Hamouche de la Gendarmerie nationale à l’ENTV.

À Bouira, qui a connu de fortes chutes de neige hier soir, les routes nationales n°15, n°33 et n°30 (RN 15, RN 33 et RN 30) menant à Tizi Ouzou demeurent impraticables au niveau du Col de Tirouda, de Tikejda et au Col de Tizi N’Koulène. Toujours à Bouira, la RN 62 reliant Sour-El-Ghozlane au douar El Hamadia et la RN 14 raccordant Borj-Okhriss au village El Ouilette sont coupées. Les chemins de wilayas (CW) 25, 24, 17, 93 et 05 sont également fermés, selon un communiqué de la Gendarmerie nationale.

Même situation dans la wilaya de Tizi Ouzou où de nombreuses routes ont été affectées par la neige. Ainsi, les RN 15, RN 33, RN 30 sont impraticables et la RN 12 reliant Tizi Ouzou à Béjaïa est fermée au lieu-dit Tamliht, sur une distance de 08km dans la commune de Yakourène. Les CW8, CW 9, CW 251, CW253, CW 255, CW 159 et le CW 168 sont tous impraticables.

Béjaïa n’a pas été épargnée par ces coupures de routes. La RN 26A reliant Béjaïa à Tizi-Ouzou est coupée au niveau du Col de Chellata, sur une distance de 12 km. La RN 12 reliant les mêmes wilayas est fermée sur une distance de 40km au niveau de la commune d’Adekar. La RN 106 qui relie Béjaïa à Bordj-Bou-Arreridj est également fermée sur une distance de 08 km dans la circonscription communale de Boudjellil et la RN 75 reliant Béjaïa à Sétif sur une distance de 20 km dans la commune de Barbacha. la RN74, reliant les mêmes wilayas est impraticable sur une distance de 12 km dans la commune de Béni-Maouche. Les CW 159, 56, 23, 15, 15A, 06, 22 sont également coupés à la circulation.

À Sétif, la RN 77, reliant Sétif à Jijel est coupée dans les circonscriptions communales d’Aïn-Sebt et Beni-Aziz et la RN 77A, reliant Sétif à Mila, dans les circonscriptions communales de Tachouda et El-Eulma, sur une distance de 19km. La RN 74, reliant Sétif à Béjaïa, est impraticable sur une distance de 36km, dans les communes de Beni-Ourtilane, Aïn-Legradj et Beni-Chebana. La RN 75, reliant le village Takouka à la ferme Boukahoula est également fermée dans les circonscriptions communales de Aïn-Abessa et Tata-Ifacène. La RN 09, reliant Sétif à Béjaïa, est impraticable sur une distance de 25km, dans les communes de Amoucha, Tizi-N’Bechar et El-Ouricia. Dans la même wilaya les CW 170, CW 14, CW 137, CW 139, CW 06, CW 110, CW 45, CW 32A ont été coupés en raison des fortes chutes de neige.

À Bordj Bou Arreridj, la RN 76 menant à Sétif, est notamment fermée sur une distance de 07km, dans la circonscription communale de Bordj-Zemmoura. La RN 106, reliant Theniet-En-Nasr à Béjaïa est impraticable sur une distance de 06 Km, dans la circonscription communale de Theniet-En-Nasr. Les CW 41, 42, 43, 44 ont également été affectés par la neige.

Plusieurs axes routiers impraticables à Mila. La RN 77A reliant Mila à Jijel est fermée sur une distance de 18km, dans la circonscription communale de Tassadane-Haddada, la RN 77 sur une distance de 13 km, dans la même circonscription communale et la RN 105 sur une distance de 06km dans la circonscription communale de Tessala-Lamtai. La déviation des poids lourds, reliant Mila à Sidi Khelifa est impraticable sur une distance de 08km, dans la commune de Sidi Khelifa. Les CW 05, 01, 03, 07, 152, 135A, 115 sont également impraticables.

À Constantine, l’autoroute est-ouest est toujours fermée au niveau de l’échangeur de Djbel El Wahch, selon la Protection civile. Il est à noter que l’aéroport Mohamed Boudiaf est toujours fermé, selon Air Algérie. De même, le CW 04 reliant Aïn-Smara à Ibn-Ziad est également fermé à hauteur de la forêt Chettaba, au niveau de la commune de Aïn-Smara.

À Jijel, la RN 77 menant à Sétif est coupée à hauteur des mechtas Sekata, commune de Texenna et Tamantout commune de Jimla. La RN 77A reliant Jijel à Mila est fermée sur une distance de 03 km dans la circonscription communale de Jimla. La RN105 reliant les mêmes wilayas, est impraticable à hauteur de la mechta Fedoulesse, dans la circonscription communale de Jimla. Les CW 142, 137, 137, 137A, 135B, 03 et 41 sont tous coupés à cause des chutes de neige.

Dans la wilaya de Skikda, la RN 3 menant à Constantine est coupée au lieu-dit Zibouche Mohamed dans la commune d’Ain Bouziane, et le CW 33 reliant Ouled-Hebaba à Skikda est fermé sur une distance de 27 km dans la circonscription communale de Ouled-Hebaba.

Souk Ahras n’est pas en reste. En effet, la RN 20, reliant le poste de transit d’El Fouid au Col d’El-Amad est coupée au niveau de la commune d’Ouled Driss. La RN 82 reliant Ouled-Driss à Bouhadjar (El-Tarf) est fermée dans la circonscription communale d’Ouled Driss et la RN 81, entre les communes de Sedrata et Aïn-Soltane. Les CW 07, 19 et 30 sont tous coupés à la circulation.

Toujours dans l’est du pays, la RN 81, reliant Guelma à Souk-Ahras est coupée du point kilométrique PK 23 au PK 26 dans la commune de Aïn Larbi, et la RN 162, entre les communes de Guelma et Badjarah. Les CW 123, 33, 01, 111 et 27 sont impraticables.

Deux routes nationales sont coupées à Batna. La RN 172, reliant Batna à Khenchela est impraticable sur une distance de 03km, dans la circonscription communale de Ichmoul. La RN 87, qui raccorde les mêmes wilayas est fermée également sur une distance de 15km, dans la circonscription communale de Oued-Taga. Plusieurs chemins de wilayas sont impraticables, dans cette même région, notamment les 160, 08, 45 et 15.

Des pannes d’électricité signalées

Outre les axes routiers coupés, quelques perturbations des alimentations électriques ont été signalées, notamment dans les wilayas de Sétif, Bordj Bou Arreridj, Constantine et les hauteurs de Guelma et de Souk Ahram, a indiqué à TSA Khalil Hedna, assistant en communication à la direction de la Société de distribution de l’électricité et du gaz de l’est (Sonelgaz).

Pour lui, ces pannes « individuelles » ont été causées par les chutes de câbles électriques en raison de l’épaisseur de la neige et le non-élagage des arbres par les APC.

« Pour le moment la situation est maîtrisée. On n’a pas eu de grosses coupures. Il s’agit juste de pannes individuelles dues aux chutes de câbles électriques par endroits. Nous souffrons beaucoup plus de l’élagage des arbres qui n’a pas été fait par les services d’APC. Car la neige, qui s’accumule sur les arbres, tombe sur la ligne et cause ces chutes (de câbles) », affirme-t-il.

Par ailleurs, des coupures de gaz, provoquées par une chute de pression du gaz en raison de la baisse spectaculaire des températures, ont été enregistrées dans les localités du nord sétifien, notamment, Bougaa, Beni Ourtilane, Bouandas… et quelques régions à Bordj Bou Arreridj.

« Lorsque la température baisse, elle entraîne la liquéfaction du gaz. C’est pour cela qu’il y avait des coupures de gaz avant-hier dans ces régions. Mais, ce n’était pas catastrophique. La situation est maîtrisée », insiste-t-il.