Plus de deux cents magistrats ont été nommés par le président Abdelaziz Bouteflika à la Haute instance indépendante de surveillance des élections. Le chef de l’État « a signé, jeudi, les décrets portant nomination des membres de la Haute instance indépendante de surveillance des élections instituée par l’article 194 de la Constitution », rapporte l’agence officielle qui cite un communiqué de la présidence de la République. « Il s’agit, d’une part, d’un décret portant nomination de 205 magistrats proposés par le Conseil supérieur de la Magistrature pour siéger au sein de cette Haute instance », précise la même source. « Il s’agit, d’autre part, d’un décret portant nomination de 205 compétences indépendantes choisies parmi la société civile », ajoute-t-elle. Ces membres « ne sont ni des élus, ni des membres de partis politiques, ni des titulaires de fonctions supérieures de l’État », selon  la même source.

« Ces compétences indépendantes ont été proposées par un Comité ad hoc, institué par ladite loi et présidé par le président du Conseil national économique et social. Ce Comité a accompli sa mission en tenant compte de la représentation de la société civile à travers l’ensemble des wilayas ainsi que de la communauté nationale à l’étranger », explique la présidence.