La direction de la Police des frontières (PDF), relevant de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), a mobilisé 12 000 policiers au niveau des postes frontaliers en prévision de la saison estivale 2017, a indiqué mardi le Commissaire principal, Hamid Zouighir.

Lors du Forum de la Sûreté nationale organisé à l’Ecole supérieure de police, le représentant de la DPF a fait savoir que des mesures de sécurité et de facilitation ont été prises en prévision de la saison estivale, précisant que 12 000 policiers ont été mobilisés au niveau des postes frontaliers terrestres, aériens et maritimes.

De même que l’ensemble des composantes sécuritaires sur le terrain a été renforcé par des effectifs supplémentaires outre la mise en place de moyens de surveillance au niveau des parkings et la réactivation des brigades de surveillance et sécurité, a-t-il ajouté.

Le représentant de la DPF a annoncé également l’augmentation du nombre de guichets au niveau des postes frontaliers et la mise en place d’autres guichets itinérants au niveau des passages terrestres en vue de faciliter les formalités au profit des voyageurs, outre la réservation d’un couloir vert aux membre de la communauté nationale établie à l’étranger au niveau des ports et aéroports et le remplacement de la fouille manuelle par des moyens modernes.

A ce titre, l’officier a fait état également de la généralisation d’échange de base de données entre les services de police et les Douanes au niveau des postes frontaliers, ainsi que le déploiement des brigades maritimes de la Police des frontières maritimes à travers les ports de Skikda, Béjaia, Alger, Mostaganem et Oran pendant toute la durée de la saison estivale.

S’agissant de la saison de Hadj 2017, M. Zouighir a indiqué que le dispositif décidé pour cette année permettra le traitement des documents des Hajis, 48 heures avant leur vol pour les Lieux saints.

Par ailleurs, le Commissaire principal a indiqué que les services extérieurs de la DPF avaient traité 2762 affaires et procédé à l’arrestation de 3064 individus dont 378 déférés au parquet. La hausse des affaires traitées traduit les efforts déployés par les services de la DPF et l’exploitation optimale des nouvelles technologies utilisées dans le domaine, a-t-il conclu.